Comment remplir un bilan prévisionnel : les astuces pour le construire

Une entreprise a besoin d’outils qui lui permettent d’anticiper son évolution afin de mettre en place les stratégies qui favorisent sa croissance. Parmi les documents qui sont réalisés par l’entrepreneur, le bilan prévisionnel est au centre de toutes les attentions. Sa création est indispensable pour avoir un point de vue global sur l’activité de l’entreprise aujourd’hui, et dans les années à venir. Aussi le bilan prévisionnel est-il un outil comptable qui va dans les détails de chaque transaction financière (dépenses, dettes fournisseurs, créances clients, etc…) concernant l’entreprise. Un entrepreneur est amené à fournir ce bilan prévisionnel à sa banque, un potentiel investisseur, ou dans le cas d’une cession. Comment remplir un bilan prévisionnel ?

Définition du bilan prévisionnel

Le bilan prévisionnel est un outil financier qui fait partie des clefs de votre business plan. C’est la partie qui intéresse souvent vos interlocuteurs, car elle permet d’avoir une vision concrète de l’avenir d’un projet de création d’une entreprise. Cependant, le bilan prévisionnel peut être réalisé à tout moment, dès lors que la société ou ses dirigeants ont besoin d’un tel document. Une réflexion sur la stratégie à adopter, l’arrivée d’un nouvel associé, ou encore une demande de justification des revenus d’un dirigeant, voici autant de situations dans lesquelles il est pertinent de rééditer un bilan prévisionnel. Par ailleurs, il est souvent utile de mettre en place plusieurs bilans prévisionnels selon l’optimisme que vous accordez aux chiffres indiqués. Même si vous êtes en droit de communiquer uniquement celui qui vous semble le plus parlant, les autres sont des outils que vous pourrez utiliser pour votre gestion quotidienne.

Comment remplir un bilan prévisionnel : les objectifs

Grâce au bilan prévisionnel, vous êtes en mesure de connaître une estimation de votre compte de résultat pour chaque exercice social intégré. Le temps accordé à sa création est lui-même utile, car grâce à la mise à plat de tous vos revenus potentiels, dépenses, remboursements de crédits, dettes auprès de fournisseurs, prix du stockage, loyers, et plus encore, vous vous donnez l’opportunité d’anticiper chaque opération financière. Vous avez ainsi une vision complète de l’état de votre trésorerie à chaque étape du développement de la société. Cela vous permet de visualiser les difficultés que vous serez amené à rencontrer, pour mettre en place le plan d’action adapté. Ainsi, un bilan prévisionnel réalisé dans les règles de l’art est une base solide pour tout projet entrepreneurial.

Comment faire un bilan prévisionnel et le mettre en forme ?

Le contenu de votre bilan prévisionnel prend la forme de plusieurs tableaux. Chaque ligne est un poste de dépense ou de revenu, et chaque colonne correspond à une année. Il est d’usage de prendre en compte l’année initiale, puis les suivantes. Pour des raisons de lecture et de mise en place, les postes sont catégorisées selon leur nature. On distingue alors l’actif du passif.

Dans ce bilan, vous devez pouvoir communiquer votre résultat prévisionnel, un tableau de trésorerie, votre plan de financement, et les éléments financiers correspondant notamment à votre capacité d’autofinancement et votre seuil de rentabilité. De la même manière, on retrouve fréquemment des tableaux spécifiques pour les charges sociales et fiscales. Le plan de fonctionnement du bilan est donc composé des éléments de l’actif, du passif, puis des conclusions.

Évaluation de votre actif et de votre passif

L’actif correspond à ce que vous possédez. Certains sont conservés dans le patrimoine de l’entreprise jusqu’à sa dissolution, d’autres sont écoulés au fur et à mesure de l’activité comme c’est le cas pour les marchandises que vous stockez afin de les revendre. Dans le premier cas, on parle d’immobilisations, que l’on distingue en trois catégories : – immobilisation corporelle (véhicules, matériel, machines…) – immobilisation incorporelle (fonds de commerce, droit au bail, brevet…) – immobilisation financière (caution, actions…). Il faut estimer à part les créances et les stocks car c’est une partie variable de votre activité.

Le passif est composé de l’ensemble des dettes, crédits, et capitaux propres de la société. C’est également dans cette partie que vous recensez les résultats des exercices précédents lorsque cela est adapté, notamment quand on estime qu’un report à nouveau sera réalisé pour une partie du bénéfice. Ainsi, on constate couramment dans le passif les : – dettes financières – crédits fournisseurs – capitaux propres (apport des associés dans le capital social) – charges sociales et fiscales (impôts, TVA,…)

Pourquoi créer et remplir son bilan prévisionnel est si complexe ?

Un bilan prévisionnel est un document extrêmement personnalisé. En effet, bien qu’il s’agisse d’une méthodologie extrêmement codifiée en ce qui concerne sa mise en forme, aucun bilan prévisionnel ne ressemble à un autre. La réalisation des tableaux qui le composent doit prendre en compte la spécificité de l’entreprise, et les choix réalisés par les dirigeants dans leurs stratégies. Quels investissements ? Espère-t-on l’obtention d’un financement public ou l’intervention d’un business angel pour une levée de fonds ? Doit-on prévoir une augmentation des coûts pour les matières premières, et le loyer du local de stockage va-t-il évoluer ? Quel sera le montant des indemnités kilométriques, et quel sera l’impact de la loi ANI sur les frais à charge de l’entreprise pour la mutuelle de ses salariés ? De la même manière, les entreprises sont soumises à des obligations fiscales différentes selon leur forme juridique et le régime fiscal choisi.

Pour la réalisation de votre bilan prévisionnel, il ne faut pas hésiter à prendre le temps de se pencher sur chacun des postes de dépense ou de revenu. Grâce à cette méthode, vous disposerez d’un bilan prévisionnel fidèle, même s’il y aura toujours des éléments inattendus dans la vie de votre entreprise. Cependant, grâce au travail effectué lors de votre étude de marché, et des éléments permettant le lancement de votre activité, vous devriez avoir les bonnes cartes pour réaliser des estimations des plus réalistes. Il se peut cependant que vous n’ayez pas encore en tête tous les rouages de la gestion d’une entreprise. La complexité de la comptabilité vous invite à consulter un expert pour sa réalisation. Ne vous inquiétez pas si votre bilan prévisionnel ne ressemble pas exactement aux tableaux de modèles que vous pouvez rencontrer dans les guides de comptabilité. En effet, il s’agit là d’un document fait sur mesure pour votre entreprise et les projets que vous avez pour elle !

Comment remplir un bilan prévisionnel : les astuces pour le construire
Notez cet article !

Commentaires

© Copyright 2020,