BFR normatif : comment le calculer ?

Tout entrepreneur ou gestionnaire d’entreprise entend parler tôt ou tard du BFR ou du BFR normatif. Ces 2 notions sont essentielles pour piloter financièrement une société mais comment calculer le BFR normatif ? Commençons tout d’abord par définir le BFR avant d’entrer dans les méandres du BFR normatif.

  1. Définition du BFR
  2. Calcul du BFR normatif
  3. Explication du BFR normatif

calcul du bfr normatif


Définition du BFR

BFR est l’acronyme de « Besoin en fonds de roulement ». Concrètement le BFR est le montant des ressources financières nécessaires pour répondre aux besoins d’argent qui résultent dans une entreprise des décalages entre les décaissements (dépenses et recettes d’exploitation nécessaires à la production) et les encaissements (commercialisation des biens et services).

Dans certaines entreprises où les clients paient d’avance et où les fournisseurs sont payés ensuite, le BFR est négatif (la société a de la trésorerie). Dans la grande majorité des cas, les clients paient après que les fournisseurs aient été payés et le BFR nécessite donc d’être financé. Comptablement, le BFR est la différence entre les actifs d’exploitation et les passifs d’exploitation

Calcul du BFR normatif

A partir des lignes du plan comptable, le calcul du BFR se fait de la manière suivante :

actif circulant (stocks + créances clients) – passif circulant (dettes fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales + autres dettes non financières) ou stocks + réalisable – dettes à court terme d’exploitation.

On distingue le BFR d’exploitation quand on considère uniquement les éléments relatifs à l’exploitation et qu’on ne tient donc pas compte des impôts sur les bénéfices ou des dettes envers des fournisseurs d’immobilisation. La plupart du temps, on exprime le BFR en jours de chiffre d’affaires, c’est-à-dire qu’on divise le montant trouvé dans le calcul par le d’affaires annuel hors taxes de l’entreprise et de le multiplier ensuite par 365 (ou 360 selon la convention de comptabilité de la société).

Explication du BFR normatif

Alors que le BFR est calculé à partir des données comptables de l’année et ne tient pas compte par exemple de la saisonnalité, le BFR normatif essaie de donner un métrique plus intéressant, pour avoir une idée juste des besoins en fonds de roulement et pouvoir gérer la trésorerie au mieux.

Le BFR normatif se calcule sur la base de chiffres moyens qu’on pondère, pour chaque composante du BFR. Créances clients, stocks et dettes fournisseurs sont chacun évalués en nombre de jours :

  • Délai de paiement moyen des factures par les clients
  • Délai de rotation des stocks
  • Délai de paiement moyen des factures fournisseurs

Chaque délai est pondéré par un coefficient qui est la valeur du processus concerné par rapport au montant de chiffre d’affaires HT. Le besoin en fonds de roulement normatif total est ensuite estimé en nombre de jours de chiffre d’affaires, résultat de l’addition de chaque poste contributeur sauf les dettes fournisseurs que l’on soustrait. Exemple de calcul :

Imaginons une société avec :

  • Un CA HT de 12 M€ et un crédit client de 60 jours.
  • Des achats de matières premières de 4 M€ avec durée de stockage de 40 jours et un délai fournisseurs de 50 jours.
  • D’autres achats de 1,5 M€ avec un délai fournisseurs de 30 jours.

Calculons les coefficient de pondération :

  • Coefficient de pondération du poste clients : 12 x 1,20 (TVA) / 12 = 1,20
  • Coefficient de pondération du stock : 4 / 12 = 0,3333
  • Coefficient de pondération du poste fournisseurs/achats de matière première : 4 x 1,20 / 12 = 0,4
  • Coefficient de pondération des autres achats : 1,5 x 1,2 / 12 = 0,15

Pour chaque poste, le BFR estimé en nombre de jour est :

  • Poste clients : 1.2 x 60 = 72
  • Poste des stocks : 0.33 x 40 = 13.33
  • Poste des fournisseurs de matières premières : 0.4 x 50 = 20
  • Poste des autres achats : 0.15 x 30 = 4.5

Le BFR normatif sera alors de 72 + 13.33 – 20 – 4.5 = 60.83 jours de CA ou 12 x 60.83/365 = 2 M€

Il est conseillé de calculer mensuellement au moins l’évolution du BFR (en jours de CA et montant) pour voir s’il augmente ou baisse et ainsi pouvoir piloter à l’avance la trésorerie et d’éventuelles négociations avec fournisseurs et clients. Avec le BFR normatif, on voit aussi tout de suite si les délais de paiement des clients coûtent plus cher que les délais fournisseurs ou que le stockage.

BFR normatif : comment le calculer ?
1.4 (27.56%) 45 votes

Commentaires

© Copyright 2019,