Auto-entrepreneur ou portage salarial : quel statut choisir ?

Débuter une activité professionnelle, c’est aussi identifier au préalable le statut le plus convenable à son projet professionnel et même commencer par un statut « léger » sans grandes formalités et obligations comptables et administratives.

Serait-il plus avantageux de créer son entreprise sous le régime auto-entrepreneur ou opter simplement pour le statut de portage salarial ?

Ce comparatif renseigne mieux sur les différences entre l’auto-entreprenariat et le portage salarial afin que le choix soit plus aisé.

  1. Portage salarial et auto-entrepreneur : deux statuts distincts
  2. Des avantages économiques différents
  3. Le choix décisif

auto-entrepreneur ou portage salarial


PORTAGE SALARIAL ET AUTO-ENTREPRENEUR : DEUX STATUTS DISTINCTS

Pour des indépendants qui désirent avoir un maximum d’autonomie, le choix n’est pas toujours simple à faire entre le contrat de portage salarial et devenir micro-entrepreneur, dont une série de démarches est nécessaire.

Les deux statuts se distinguent sur plusieurs points :

  • Le salarié porté encore appelé consultant en portage salarial est un employé d’une société de portage salarial via laquelle il peut effectuer des missions de service de façon autonome pour une clientèle constituée librement par ses soins. Les avantages du portage salarial sont ainsi nombreux.
  • Par contre, l’auto-entrepreneur est un travailleur indépendant qui peut exercer son activité sous le régime juridique de micro-entrepreneur. C’est en réalité un régime particulier du statut de l’entreprise individuelle.

Le statut protecteur du salarié en portage

La première différence entre ces statuts est que le consultant en portage salarial profite du statut de salarié et de tous ses avantages. Il n’a nul besoin de créer un quelconque statut juridique pour exercer librement ses activités.

Généralement, il commence par travailler dès la signature de son engagement avec la société de portage pour l’obtention de sa première mission. Il est un salarié à part entière et bénéficie d’une couverture sociale complète comparativement à l’auto-entrepreneur qui bénéficie du strict minimum en matière de protection. Le consultant en portage salarial bénéficie de droits à venir tels que la mutuelle d’entreprise, l’assurance prévoyance, les cotisations des caisses de retraite cadres et non cadres, l’assurance chômage et autres.

Moins d’obligations administratives pour le salarié en portage

La deuxième différence est que le salarié en portage a moins d’obligations administratives. La tenue d’une facturation, la mise à jour de la comptabilité, le payement des charges fiscales et sociales ne sont point à sa charge comme le cas d’un auto entrepreneur.

La société de portage s’occupe de la gestion de l’entreprise permettant dès lors au salarié porté de mieux se concentrer sur ses activités.

L’accompagnement complet du salarié en portage

La troisième différence est que le salarié porté bénéficie d’un accompagnement complet dans son activité, des outils marketing de la société de portage, du réseau de consultants et du référencement client de la société mère, de l’assurance responsabilité professionnelle et du service de recouvrement des impayés.

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL : DES AVANTAGES ÉCONOMIQUES DIFFÉRENTS

Une différence de chiffre d’affaire et de TVA

Le chiffre d’affaires du salarié porté est sans limitation alors que le régime auto-entrepreneur l’a plafonné à 82 800€ pour l’achat-vente et 33 200€ pour la prestation de services en franchise de TVA et  à  170 000€ pour l’achat-vente et 70 000€ pour la prestation de services au total.
L’auto-entrepreneur est contraint de ne pas dépasser ce seuil au risque de perdre tous les privilèges de son statut. Le dépassement de ce plafond entraine des conséquences pour le micro-entrepreneur.

La TVA récupérée sur les achats est une réalité chez le salarié porté. Il lui suffit juste  pour récupérer la TVA sur ses achats d’établir la facture au nom de sa société de portage salarial. Les frais de fonctionnement peuvent être déduits en portage salarial. Ils ne constituent pas des repères pour le calcul des impôts et cet aspect est particulièrement crucial en début d’activité où on note une hausse des frais de prospection et d’investissement ou pour certaines activités.

Un accompagnement de proximité pour le salarié porté

L’accompagnement de proximité dont bénéficie le salarié porté est un gage pour des chiffres d’affaires assez considérables. En effet, le salarié porté est accompagné par la société de portage salarial à travers  des formations, une mise en réseau avec des consultants et des pôles d’expertise, un appui commercial, des offres exceptionnelles de mission.

Il peut monter aussi en compétence grâce à des formations pointues organisées par la société de portage.

AUTO-ENTREPRENEUR OU PORTAGE SALARIAL : LE CHOIX DÉCISIF ?

Opter pour l’un ou l’autre statut est avant tout une affaire d’aspirations professionnelles mais aussi de concessions. Il s’agit de savoir ce qu’on est prêt  à consentir en tant que freelance.

Pour le statut d’auto-entrepreneur

Si on est capable de s’occuper de son activité professionnelle de A à Z sans avoir besoin d’un encadrement ou d’un quelconque accompagnement, le statut auto-entrepreneur est le plus recommandé.
C’est aussi le cas si l’activité de freelance ne représente qu’un complément de revenu à une activité de salarié ou de retraité. Ce statut devient alors plus intéressant en raison de la totale indépendance.

L’auto-entrepreneur peut d’ailleurs exercer une gamme variété d’activités professionnelles. Sa rémunération est aussi plus conséquente. Il ne s’acquitte point des frais de gestion et ses cotisations sociales et fiscales sont beaucoup moins élevées. Il procède à une facturation sans TVA pour une grande partie de son chiffre d’affaires (dans la réalité peu d’auto-entrepreneurs dépassent le seuil de franchise de TVA) contrairement au salarié en portage salarial.

Pour le statut de portage salarial

Le portage salarial s’impose plutôt quand il s’agit de se concentrer strictement sur le développement d’une activité indépendante en tant qu’expert ou consultant, tout en bénéficiant d’un environnement sécurisant. Le portage salarial devient dès lors un cadre de travail de prédilection qui répondra à vos attentes.

Auto-entrepreneur ou portage salarial : quel statut choisir ?
5 (100%) 1 vote

Commentaires

© Copyright 2018,