Auto-entrepreneur : passer par un comptable ou gérer sa comptabilité soi-même ?

Quand on devient auto-entrepreneur, on revêt de nombreuses casquettes, dont celle de comptable. Même si la comptabilité de l’auto-entrepreneur est simplifiée et se limite au strict minimum par rapport à celle des sociétés, elle n’en demeure pas moins une tâche importante et soumise à certaines obligations. Comment gérer sa comptabilité quand on est auto-entrepreneur ? Par soi-même ou en faisant appel à un comptable ? Nous allons dans cet article vous proposer un comparatif objectif des avantages et des inconvénients pour ces deux solutions.

  1. La comptabilité de l’auto-entrepreneur
  2. Gérer sa comptabilité soi-même
  3. Auto-entrepeneur : confier sa comptabilité à un comptable

auto-entrepreneur et comptable


La comptabilité de l’auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez des avantages d’une comptabilité allégée. Mais même si elle est simplifiée, elle ne vous dispense pas de tenir rigoureusement à jour vos comptes.

Pour cela, vous devrez :

  • Tenir à jour un livre de recettes
  • Tenir à jour un registre des achats (obligatoire si votre activité consiste principalement à vendre des marchandises, fournitures et denrées à consommer sur place ou à emporter, ou à fournir des prestations d’hébergement)
  • Respecter les obligations légales liées à la facturation
  • Ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité
  • Conserver vos documents comptables
  • Déclarer votre chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement 

Gérer sa comptabilité soi-même

L’un des avantages majeurs de l’auto-entreprise est sa comptabilité simplifiée. Vous bénéficiez en effet des régimes micro-social et micro-fiscal qui permettent une comptabilité allégée par rapport aux formes juridiques des entreprises (SARL, SAS, SA…). Cependant, même si elle est moins contraignante, la comptabilité d’une auto-entreprise nécessite de la rigueur et de l’organisation.

En faisant le choix de gérer sa comptabilité soi-même, vous devez enregistrer et conserver vos pièces comptables (factures, relevés…). Différents supports sont possibles :

Les avantages et les inconvénients de gérer sa comptabilité soi-même

En tant qu’auto-entrepreneur, votre comptabilité est simplifiée. Néanmoins, certaines obligations, fiscales et comptables, sont à respecter au risque d’avoir des comptes à rendre en cas de contrôle de l’URSSAF.

Si vous optez pour la gestion de votre comptabilité, il vous faudra donc vous renseigner sur toutes les obligations liées à votre activité et vous tenir régulièrement informé des actualisations liées à votre statut. L’autre inconvénient de gérer soi-même sa comptabilité est que cela s’avère très chronophage. Afin d’éviter les risques, il est important de mettre à jour le plus régulièrement possible vos documents et vos dossiers. Vous l’aurez compris, entre l’édition des factures, leurs impressions, le remplissage du livre de recettes et/ou du registre d’achats, le classement de vos justificatifs d’achats, la tenue de votre compte bancaire…, tenir vous-même votre comptabilité d’auto-entrepreneur peut vous prendre énormément de temps. Au détriment de votre activité professionnelle.

Si vous plonger dans la comptabilité ne vous décourage pas ou si vous avez du temps à y consacrer, tenir soi-même sa comptabilité revêt certains avantages dont le plus important est son coût. En effet, si vous choisissez de vous occuper personnellement de l’aspect comptable de votre auto-entreprise, vous économiserez les coûts d’un comptable ou d’un expert-comptable.

Auto-entrepeneur : confier sa comptabilité à un comptable

En tant qu’auto-entrepreneur, confier sa comptabilité à un comptable ne revêt pas de caractère obligatoire. Cependant, il peut être intéressant de se questionner sur les services que peut apporter un comptable à un auto-entrepreneur. Outre la gestion des formalités comptables, le comptable vous assiste et vous oriente sur les choix les plus avantageux liés à votre activité.

Les avantages et les inconvénients de confier sa comptabilité à un comptable

Puisque vous profitez d’une comptabilité allégée en tant qu’auto-entrepreneur, la loi ne vous oblige en rien à passer par un comptable pour gérer votre comptabilité. Cependant, il n’est pas rare de commettre des erreurs soit par méconnaissance des obligations fiscales et comptables soit à cause de la précipitation. Si nombre de ces erreurs s’avèrera sans conséquence, ce n’est pas le cas si elles concernent votre comptabilité : majoration des charges, transformation de votre statut en cas de dépassement du chiffre d’affaires… En faisant appel à un comptable, vous déléguez ces tâches et vous supprimez les risques d’erreur.

De plus, un comptable peut vous renseigner sur les choix à opérer afin de payer moins de charges ou d’impôts ou encore sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Outre son accompagnement dans la tenue des livres de comptes, le comptable sera la personne la mieux placée pour vous conseiller en cas de changement de statut. Est-il préférable de poursuivre en tant qu’auto-entrepreneur ? Faut-il continuer son activité en optant pour un statut d’entreprise individuelle ?

Malgré cela, faire appel à un comptable pour la gestion de son auto-entreprise a un gros inconvénient : les tarifs que l’expert-comptable va appliquer. En effet, le comptable est rémunéré en fonction de la mission que vous lui confiez. Un paramètre non négligeable quand on démarre son activité.

Votre comptabilité peut donc être gérée par vous-même ou être totalement ou partiellement externalisée auprès d’un comptable. Les avantages d’une option constituent cependant souvent les inconvénients de l’autre. Si la comptabilité ne vous effraie pas et que vous en maîtrisez les règles, vous ne devriez avoir aucun problème à vous occuper personnellement de votre comptabilité. Si par contre, cela vous rebute ou vous prend trop de temps, faire appel à un comptable pourra s’avérer une excellente solution. Mais, quel que soit votre cas, la question de faire appel à un expert se posera à un moment donné, notamment en cas de croissance de votre chiffre d’affaire ou de changement de statut.

Par ailleurs, malgré le montant peut-être décourageant des honoraires d’un expert-comptable, le temps que vous ne passerez pas à gérer cette partie de votre activité, sera autant de temps passé à la développer pour continuer à croître. L’appel aux services d’un comptable n’est en ce sens pas une dépense vaine, c’est aussi un investissement. Avec ces éléments, à vous de faire le bon calcul et les bons choix selon vos projets !

Auto-entrepreneur : passer par un comptable ou gérer sa comptabilité soi-même ?
Notez cet article !

Commentaires

© Copyright 2018,